Si les Palestiniens n’étaient pas ce qu’ils sont, il serait juste de leur donner un Etat

Avi

 

Si les Palestiniens de Jérusalem-est et ceux de Judée Samarie voulaient réellement un Etat indépendant, viable et démocratique, ils l’auraient obtenu déjà il y a longtemps;. Vraisemblablement lors du plan de partage de la Palestine approuvé par l’ONU le 29 novembre 1947, accepté par les Juifs et refusé par les Arabes qui revendiquent l’ensemble du territoire. Après, l’histoire se répète, inlassablement.  Rabin/Péres, Barak, et Olmert proposent aux Palestiniens un territoire conséquent pour y construire une entité arabe pouvant servir de base à un Etat souverain et, immanquablement les Palestiniens refusent. Rien ne sert de se pencher sur les arguments plus ou moins fallacieux invoqués par Arafat et ses mandataires arabes, le rejet de la main tendue est toujours motivée par la même raison : "On veut tout ou sinon rien" et, il hors de question de cohabiter avec un Etat juif,  parce qu’un Etat juif ne peut et ne doit pas exister.

 

On aurait pu penser qu’au fils des générations  les choses se seraient améliorées, or elles ont empiré, notamment à cause des Accords d’Oslo.  On oublie fréquemment  que c’est lors de ces Accords maudits que les Palestiniens ont obtenu une mainmise totale sur leur système scolaire et lesmanuels qui vont avec.

 

Jusqu'en 1967, la Jordanie contrôlait le système scolaire en Cisjordanie, et l'Egypte, celui de Gaza. Après la guerre de 1967, Israël s'est chargé de l'enseignement palestinien, avec les mêmes manuels jordaniens et égyptiens, quelque peu amendés.   Les Palestiniens sont devenus maîtres de leur système scolaire en 1994, dans le sillage des accords d'Oslo, au cours desquels ils s'étaient engagés à suivre des "mesures de confiance" qui comprenaient une réforme de l'enseignement. Or, depuis 22 ans il est coutume d’enseigner aux charmantes têtes brunes que “S'il y a 13 juifs et que 9 sont tués, il reste malgré tout quatre Juifs vivants ”. De la maternelle à la Terminale on n’éduque pas les petits palestiniens, on les endoctrine dans la détestation du Juif. Résultat : une nouvelle génération, élevée dans la haine d’Israël est née. 

Sur le fond du refus de l’entité sioniste qui ne date pas d’hier et qui trouve ses racines lors des premières Allyot du début du XX ème siècle, est venue se greffer une génération de jeunes palestiniens nourris depuis leur naissance par la diabolisation du Juif et la nécessité impérieuse de les éliminer. C’est cette génération concoctée par l’Autorité palestinienne, nourrie de manuels scolaires subversifs qui saisit le matin un couteau dans la cuisine familiale pour tuer de l’Israélien.

 

L’encadrement familial où c’est la Mama qui va chercher des pierres bien pointues pour les remettre à ses chérubins afin qu’ils les balancent sur les soldats de Tsahal et, où le papa pleure des larmes de joies parc que son fils tué est devenu un Shahid, complète le tableau.

 

L’Autorité Palestinienne qui rétribue largement les familles des Shahid abattus par Israël, dédommage pour toute destruction de maison ayant abrité des terroristes, honore l'assassin par des funérailles grandioses et pousse les gamins à tuer de l’Israélien, porte sa part de responsabilité.

 

L’idéologie mortifère où la mort est préférable à la vie, pour je ne sais quelle récompense fallacieuse dans l’eau delà, complète le tableau.

 

C’est à ces gens-là qu’il faudrait  donner un Etat, nous serinent Obama et les Européens. Un Etat qui deviendra immanquablement le repère de tout ce que la planète compte de cinglés conditionnés, comme la nouvelle génération de Palestiniens, à tuer du juif. Un Etat situé à un jet de pierres de la Ligne Verte.

 

 

Ah, si les Palestiniens ressemblaient aux Suédois - bien que cette comparaison soit de moins en moins pertinente, compte tenu du nihilisme et de imbécillité ambiante qui s’est installée dans ce pays-   s’ils étaient pacifiques, industrieux, soucieux de l’avenir de leurs gamins ; alors oui, Israël pourrait vivre en bon voisinage avec un Etat palestinien. Seulement voilà, ils ne sont rien de tout ça. 

 

Alors la seule solution consiste à, dans un premier temps, annexer au vu et au su des Nations, la zone C qui abrite les principales implantations juives au-delà de la Ligne Verte et, dans un deuxième temps, se séparer physiquement de la façon la plus  hermétique qui soit de ce que le monde entier s’entête à qualifier de "Palestine"». Et surtout, surtout, balancer la clé à la mer afin que personne ne la retrouve. Sur leur territoire ils feront ce que bon leur semble. Bien entendu, si les Arabes  israéliens manifestent leur mauvaise humeur à l’égard de l’Etat hébreu, s'ils n'y sont pas épanouis, un passage sera prévu pour les conduire fissa au-delà de la frontière , à Gaza ou en Palestine. 

 

 

geopolitique-biblique.blogspot.fr/

Directives du ministère de l’Intérieur du Hamas aux activistes en ligne : Parlez toujours de « civils innocents »

Dans le cadre des combats qui sévissent dans la bande de Gaza, le ministère de l’Intérieur du Hamas publie des lignes directrices à l’attention des utilisateurs des réseaux sociaux qui diffusent des informations sur les événements et en débattent avec des interlocuteurs étrangers.

Les lignes directrices du ministère, intitulées « Be Aware – Social Media Activist Awareness Campaign » [Soyez vigilants – Campagne de sensibilisation pour les activistes des médias sociaux], sont contenues dans une vidéo d’instruction mise en ligne sur son site officiel et annoncée sur ses pages Twitter et Facebook, ses comptes sociaux et ses forums. [1]

Ces directives ont pour objectif de maintenir la ligne du Hamas et d’autres organisations palestiniennes ; d’empêcher la fuite d’informations susceptibles d’avoir une valeur militaire pour Israël ; de renforcer les efforts de propagande du Hamas en dehors de la bande de Gaza, à la fois dans le monde arabe et en l’Occident ; d’éviter de porter atteinte à l’image du Hamas.

Le Hamas cherche notamment à asseoir le sentiment que ses actions ne sont que des représailles à l’offensive israélienne et que toutes les victimes de Gaza sont des « civils innocents ». De même, il tente d’effacer toute preuve montrant que des roquettes ont été tirées à partir de zones d’habitations à Gaza.

La vidéo contenant les directives, mise en ligne sur le site Internet du ministère de l’Intérieur du Hamas, inclut le texte suivant : « Le département de l’information du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité nationale exhorte les militants sur les sites de médias sociaux, en particulier Facebook, à corriger certains des termes couramment employés en rapport avec l’agression dans la bande de Gaza. La vidéo suivante, du département de l’information, appelle tous les militants à utiliser la terminologie appropriée, pour jouer leur rôle dans le renforcement du front intérieur et transmettre correctement les informations au monde entier. » [2]

Message aux militants Facebook sur le site du ministére de l'intérieur du hamas.

Voici des extraits des lignes directrices du ministère :

Toute personne tuée ou tombée en martyr doit être appelée « civil de Gaza ou de Palestine », avant de préciser son rôle dans le djihad ou son grade militaire. N’oubliez pas de toujours ajouter l’expression « civil innocent » ou « citoyen innocent » en évoquant les victimes des attaques israéliennes sur Gaza.

Commencez [vos rapports sur] les actions de résistance par l’expression « en réponse à la cruelle attaque israélienne », et concluez avec la phrase : « Ces nombreuses personnes sont des martyrs depuis qu’Israël a lancé son agression contre Gaza ». Assurez-vous toujours de maintenir le principe : « Le rôle de l’occupation est d’attaquer, et nous en Palestine sommes toujours en mode réaction ».

Attention à ne pas répandre les rumeurs de porte-parole israéliens, en particulier celles qui portent atteinte au front intérieur. Méfiez-vous d’adopter la version de l’occupation [des événements]. Vous DEVEZ toujours émettre des doutes [sur leur version], la réfuter et la considérer comme fausse.

Évitez de publier des photos de tirs de roquettes sur Israël depuis les centres-villes de Gaza. Cela [servirait de] prétexte pour attaquer des zones résidentielles de la bande de Gaza. Ne publiez pas ou ne partagez pas de photos ou de clips vidéo montrant des sites de lancement de roquettes ou [les forces] du mouvement de résistance à Gaza.

Pour les administrateurs de pages d’informations sur Facebook : ne publiez pas de photos d’hommes masqués avec des armes lourdes en gros plan, afin que votre page ne soit pas fermée [par Facebook] sous prétexte d’incitation à la violence. Dans vos informations, assurez-vous de préciser : « Les obus fabriqués localement tirés par la résistance sont une réponse naturelle à l’occupation israélienne qui tire délibérément des roquettes contre des civils en Cisjordanie et à Gaza »…

En outre, le ministère de l’Intérieur a préparé une série de suggestions destinées aux activistes palestiniens qui dialoguent avec des Occidentaux via les médias sociaux. Le ministère souligne que ces conversations doivent différer des échanges avec d’autres Arabes :

Lorsque vous vous adressez à l’Occident, vous DEVEZ utiliser un discours politique, rationnel et convaincant, et éviter les propos émotifs mendiant de l’empathie. Certains à travers le monde sont dotés d’une conscience; vous devez maintenir le contact avec eux et les utiliser au profit de la Palestine. Leur rôle est de faire honte de l’occupation et d’exposer ses violations.

Évitez d’entrer dans une discussion politique avec un Occidental pour le convaincre que l’Holocauste est un mensonge et une tromperie ; en revanche, assimilez-le aux crimes d’Israël contre les civils palestiniens.

Le narratif de la vie comparé au narratif du sang : [en parlant] à un ami arabe, commencez par le nombre de martyrs. [Mais en parlant] à un ami occidental, commencez par le nombre de blessés et de morts. Veillez à humaniser la souffrance palestinienne. Essayez de dépeindre la souffrance des civils à Gaza et en Cisjordanie pendant les opérations de l’occupation et ses bombardements de villes et villages.

 

Ne publiez pas de photos de commandants militaires. Ne mentionnez pas leurs noms en public, ne faites pas l’éloge de leurs succès dans des conversations avec des amis étrangers !

 

 

Incroyable ! Un Cheikh jordanien: « Allah a donné la terre d’Israël aux Juifs, Palestiniens vous mentez ! »

Aschkel 

 

Al Qods et d’autres médias arabes ont publié cet article incroyable ce week-end. Nous nous savions déjà que les « dirigeants » arabes palestiniens mentent comme ils respirent, mais comment se fait-il que tant de musulmans ne respectent pas la parole d’Allah et leur Coran ?

Le  Cheikh Ahmad Adwan, qui se présente comme un savant musulman qui vit en Jordanie, a déclaré sur sa page personnelle Facebook qu’il n’y a pas une telle chose comme la « Palestine » dans le Coran.

Allah a assigné la Terre Sainte pour les enfants d’Israël jusqu’à ce que le Jour du Jugement arrive (Coran, sourate 5 – « La Sourate de la Table », verset 21), et «Nous avons fait les enfants d’Israël les héritiers de la terre  » . (Coran, Sourate 26 – « La Sourate des Poètes », verset 59)

«Je dis à ceux qui déforment le livre de leur Seigneur, le Coran: D’où avez-vous apporté le nom de Palestine, vous êtes menteurs, vous maudissez, quand Allah a déjà nommé « La Terre Sainte » et l’a légué aux enfants d’Israël jusqu’à ce que le Jour du Jugement arrive. Il n’y a pas une telle chose comme «Palestine» dans le Coran.

Votre exigence sur la Terre d’Israël est un mensonge et constitue une attaque .. du Coran, sur les Juifs et leurs terres Par conséquent, vous ne réussirez pas, et Allah vous fera échouer et vous humiliera, car Allah est celui qui va les protéger (les juifs) « 

Le cheikh a ajouté: «Les Palestiniens sont des tueurs d’enfants, de personnes âgées et de femmes.

Ils attaquent les Juifs et ils utilisent ces (enfants, personnes âgées et femmes) comme des boucliers humains et se cachent derrière eux, sans pitié comme si leurs enfants n’étaient pas leurs propres enfants , afin de dire à l’opinion publique que les Juifs se destinaient à les tuer. C’est exactement ce que j’ai vu de mes propres yeux dans les années 70 (septembre noir), quand ils (les palestiniens) ont attaqué l’armée jordanienne, qui les abritait et les protégeait. Au lieu de la remercier (l’ armée jordanienne), ils ont amené leurs enfants à l’avant et face à  l’armée jordanienne, afin de faire croire au monde que l’armée tuait leurs enfants.

C’est leur habitude et leur coutume, leur méchanceté, ils ont des  cœurs de pierres à l’égard de leurs enfants, et mentent à l’opinion publique, afin d’obtenir son soutien. « 

La raison de son ouverture à l’égard du peuple juif – « vient de ma reconnaissance de leur souveraineté sur leurs terres et ma croyance dans le Coran, qui nous a dit et c’est souligné  dans de nombreux endroits, comme Allah dit » Oh peuple (c’est à dire  Les enfants d’Israël), entrez dans la Terre sainte qu’Allah vous a attribué »(Coran, sourate 5 - » La Sourate de la Table « , verset 21), et Sa parole« Nous avons fait les enfants d’Israël les héritiers de la terre   »(Coran, Sourate 26 - » La Sourate des Poètes « , verset 59) et beaucoup d’autres versets.

Il (Adwan) a ajouté: « Les Juifs sont des gens pacifiques qui aiment la paix, qui ne sont pas hostiles et ne sont pas des agresseurs , mais si ils sont attaqués, ils se défendent tout en causant le moins de dommages aux assaillants que possible C’est un honneur pour eux que Dieu les ait choisis  -.. je fais état des raisons du choix clair d’Allah  dans mes livres et brochures. Quand Allah les a choisis, il ne l’a fait pas par politesse,  il a fait ce choix juste car les Juifs le  méritait   ».

 

Aschkel Rédaction Israël-flash via elderofziyon

Un nouveau manuel scolaire de l'Autorité palestinienne 

 

Après les Accords d'Oslo, l'Autorité palestinienne s'était mise à concevoir de nouveaux manuels scolaires témoignant d'un léger changement de fond et d'optique. L'étude des manuels scolaires réalisée en 2001 par MEMRI, sous le titre «Récit du nationalisme palestinien», indiquait que les manuels palestiniens édités après Oslo reflétaient un effort d'ensemble pour contenir la virulence du venin anti-israélien: l'incitation directe à la violence avait considérablement diminué tandis qu'un notable effort de valorisation des valeurs de liberté et de démocratie avait été déployé. 

En 2003 toutefois, un nouveau manuel du ministère de l'Education de l'Autorité palestinienne, intitulé «Culture islamique» et destiné aux élèves de Première, révèle un retour à l'incitation au djihad et au martyre.Voici quelques passages tirés de ce manuel:

 

Le rôle de l'Etat dans l'islam

(Page 98): «[L'une des] fonctions de l'Etat est de renforcer le lien entre l'Homme et son Créateur (…), de défendre la religion et de la protéger des innovateurs [hérétiques] et des sceptiques (…), de préparer la nation au djihad et de défendre le pays contre ses ennemis (…), d'accroître le niveau de connaissance de la nation (…) car pour accomplir son devoir religieux et connaître les commandements religieux, il faut un certain degré d'érudition et d'éducation.»

(Page 104): «Cette nation devrait soutenir le dirigeant dans tous ses efforts de progrès (…), [participer] aux affaires extérieures par le djihad et aux affaires intérieures par (…) un renouveau industriel, agricultural, moral et social (…) en adhérant aux lois religieuses (…)»

 

Djihad et propagation de l'islam

(Page 208): «L'islam est la religion d'Allah pour tous les êtres humains. Elle doit être proclamée et elle doit inviter [les gens] à l'adopter de manière avisée, au moyen de sermons adaptés et de débats amicaux. Ces méthodes sont toutefois susceptibles de se heurter à une certaine résistance et les prédicateurs peuvent se voir empêchés d'accomplir leur devoir (…) Alors, le djihad et le recours à la force physique contre les ennemis deviennent inévitables (…)

'Djihad' est un terme islamique qui signifie 'guerre au sein des autres nations'. La différence est que le djihad a des objectifs nobles et élevés et n'est mené que pour Allah et pour Sa gloire (…) [En revanche], les guerres menées par les autres nations sont le fait de la malveillance, de l'agressivité, de la soif de pouvoir, [du désir] d'étendre son influence, piller, tuer, réaliser ses ambitions et ses aspirations [propres], comme dans le cas de la guerre que les pays occidentaux ont menée pour exploiter les pays islamiques à des fins impérialistes, pour dominer les citoyens musulmans, dérober leurs ressources et leurs richesses (…)»

(Page 209): «Ala Mecque, le Prophète d'Allah a appelé [la population à adhérer] à l'islamen présentant des preuves (…) Ses armes et celles de ses compagnons à ce stade de propagation du message [de l'islam] étaient la persévérance et la retenue. [Mais] suite à la migration du Prophète versMédineet à l'émergence, là-bas, d'une société islamique, il ne fut plus possible d'éviter le combat contre l'agression et les polythéistes (…) Après ces événements, le djihad est devenu une obligation pour tous les musulmans (…)

Le Prophète d'Allah a pratiqué le djihad pendant son séjour à Médine; ses compagnons et disciples ont suivi sa voie.

Le djihad est-il cependant un devoir personnel [Fardh'Ayn], que tout musulman à l'obligation de respecter, ou un devoir collectif [Fardh Kifaya]? C'est vraisemblablement un devoir collectif. Si certains musulmans [seulement] le remplissent, il n'est pas exigé de tous, dans la mesure où [les actions des combattants] suffisent (…) [En revanche], si nul ne pratique le djihad, tous les musulmans se rendent coupables de négligence.

Le djihad devient un devoir personnel dans les trois cas suivants:

 

1.Quand des musulmans sont attaqués. Quand il existe une présence ennemie en pays musulman, le devoir des citoyens [musulmans] de ce pays est de combattre l'ennemi et de le chasser. S'ils en sont incapables, le devoir personnel [de djihad] incombe alors à leurs voisins, jusqu'à ce que l'ennemi soit vaincu et anéanti (…)

2.Dans le cas d'un appel général aux armes. Quand un dirigeant musulman appelle aux armes, ou appelle un groupe donné aux armes, les musulmans ont le devoir de répondre à cet appel (…)

3.Quiconque assiste à une bataille a le devoir de se battre contre l'ennemi en prenant part au combat (…)»

(Pages 210-211): «[Les différents] types de djihad:

 

1.Le djihad physique – ou participation [au combat] contre l'ennemi. L'attaquer directement avec des armes, au moyen d'une participation effective au combat en se sacrifiant pour Allah. Telle est l'ultime obligation du [croyant]. Allah a promis le Paradis à tous ceux qui participeraient personnellement au djihad en Son nom, et de les restituer sains et saufs à leurs familles avec un important butin de guerre.

2.Le djihad matériel: celui qui mène ce type de djihad contribue financièrement à l'équipement des armées musulmanes en armes variées, à leur approvisionnement, aux moyens de transport terrestres, maritimes et aériens et à tout ce dont les combattants du djihad ont besoin pour vaincre l'ennemi, glorifier le nom d'Allah et renforcer Sa foi. Egalement compris dans le djihad matériel se trouvent l'édification d'installations militaires, de fortifications, de forteresses, d'aéroports et de ports maritimes dont les armées musulmanes ont besoin, ainsi que la constriction de dispensaires médicaux et d'hôpitaux destinés aux soldats du djihad et à leurs familles, et l'octroi de fonds aux combattants du djihad et à leurs familles.

3.Le djihad des idées – le djihad par la bouche et la plume, consistant à fournir des preuves irréfutables contre les ennemis et les inviter à [reconnaître] Allah. Ce djihad se mène au moyen de sermons, par l'écriture, les chants, etc.

4.Le djihad par le (…) contact avec les participants au djihad et en prenant part à des actions liées au djihad, comme le transport de soldats ou de l'approvisionnement leur étant destiné, comme servir à manger et à boire aux soldats, prendre soin des blessés et protéger une position [militaire].

La nation islamique a aujourd'hui un besoin urgent [de raviver] l'esprit du djihad chez ses fils, tous types de djihad compris, et de mobiliser toutes ses ressources à la consolidation de la religion d'Allah [afin de] forcer Ses ennemis [à se rendre].»

(Page 213): «Le djihad est une nécessité vitale. Une nation ne peut défendre sa religion, son honneur et sa patrie si elle n'est pas en mesure de le faire. C'est pourquoi l'islam a imposé [l'obligation] du djihad à la nation musulmane le jour où une société et un Etat [musulmans] sont nés à Médine (…)»

 

Répandre l'islam

(Page 214): «Allah a enjoint les musulmans à convaincre les gens [de la véracité du message de l'islam] avec sagesse, par des sermons adaptés et des débats amicaux, afin que la diffusion de l'islam se fasse par la persuasion intellectuelle, la gratification intérieure et dans la sérénité, et non par la contrainte, car Allah a dit: 'Nulle contrainte en religion (…)' [le Coran 2: 256]

[Toutefois], quand les despotes s'opposent aux sermons islamiques, empêchent les prédicateurs d'annoncer la bonne nouvelle [de l'islam] à la population, construisent des barrages et des obstacles sur le chemin des prédicateurs et empêchent la parole d'arriver jusqu'au peuple, le djihad devient la seule manière de franchir les obstacles qui privent les êtres de la liberté de choix et empêchent la propagation de l'islam. Le Prophète d'Allah a enjoint les adeptes du djihad à ne pas initier [d'emblée] de guerre contre leurs ennemis, mais à leur proposer l'islam, et s'ils le refusent, à leur suggérer de payer laJizya[impôt imposé aux non-musulmans sous souveraineté musulmane] (…), et s'ils s'entêtent à refuser, à les combattre.

Le djihad est considéré comme un moyen de renforcer la nation et [d'assurer] sa victoire par la lutte armée quand toutes ses ressources, sa force et son potentiel sont mobilisés (…) Le djihad est également considéré comme une source de bien-être et de prospérité pour tous les musulmans. Après avoir remporté la victoire, le guerrier du djihad retourne chez lui avec de hautes aspirations et la tête haute, remerciant Allah de sa bonté. S'il est béni deshahada[martyre] et d'honneur, son âme retourne au Créateur pour vivre une autre vie, [être] comblée de récompenses et d'honneur, d'une vie de grâce accordée par Allah, ainsi que le dit le Cioran [3: 169-170]: 'Ne considérez pas comme morts ceux qui ont péri pour la cause d'Allah, mais comme vivants et comblés par leur Seigneur (…)'»

(Page 215): «La nation islamique doit répandre l'esprit du djihad et l'amour du sacrifice de soi [shahada] parmi ses fils, de génération en génération, est plus encore à une époque où le matérialisme prédomine dans l'esprit des gens et où ces derniers renoncent au djihad face à un ennemi qui cherche à les [exploiter] (…) Il est clair que le respect et le pouvoir de la nation islamique dépendent de la préservation d'un fort esprit de djihad. Quand cet esprit s'affaiblit et que la nation n'a plus le pouvoir d'aider ses éléments faibles et de les défendre contre ses ennemis, elle se trouve attaquée de l'extérieur; les agresseurs la convoitent, l'humilient, pillent ses ressources, tuent ses habitants, conquièrent sa terre et s'y installent pour mener une vie d'immoralité.»

 

Conséquences de l'ignorance du djihad

(Page 304): «A. Les ennemis occupent les territoires musulmans; les ressources [des musulmans] sont pillées, leur sang est versé, leur honneur est terni; en conséquence, ils vivent dans la honte et l'oppression. B. Ils perdent la grande récompense promise par Allah aux combattants du djihad et auxShuhada[martyrs]. C. Un châtiment sévère au Jour du Jugement.»

(Page 305): «Allah a enjoint les fidèles à prendre part au djihad en toutes circonstances, que cela leur soit facile ou difficile, qu'ils soient peu nombreux ou en grand nombre, en temps de prospérité comme en temps de disette, qu'ils soient forts ou faibles. Le djihad doit se faire par le sacrifice de soi ou [être de nature] matérielle, pour la gloire du nom d'Allah. C'est ainsi qu'il convient de jouir de ce monde et de réussir dans l'au-delà.»

 

Le châtiment réservé à ceux qui abandonnent l'islam

(Page 155): «La raison logique justifiant l'exécution d'une personne qui abandonne l'islam est la suivante: rien dans l'islam ne contrarie la nature humaine. Quiconque adhère à l'islam après avoir reconnu sa vérité, et goûte à sa douceur pour ensuite l'abandonner, se rebelle contre la vérité et la logique. Comme tout autre régime, l'islam doit se protéger. C'est pourquoi ce châtiment [l'exécution] est le sort de celui qui abandonne l'islam; en effet, ce dernier répand le doute sur l'islam (…)

L'abandon de l'islam est un crime qui entraîne une punition sévère (…) [Les étapes à suivre sont: ]

 

1.Encourager [le pécheur] à abjurer immédiatement (…)

2.L'avertir des conséquences de son entêtement à vouloir abandonner l'islam, c'est-à-dire le prévenir de son exécution.

3.Exécuter le pécheur s'il persiste à vouloir abandonner l'islam (…)»

 

Les activités des missionnaires chrétiens

(Page 252): «Les missionnaires forment l'une des institutions occidentales au service de l'invasion intellectuelle du monde musulman. Ils ont essayé de pousser les musulmans à quitter l'islam en affaiblissant leur foi et en leur faisant adopter le mode de vie chrétien. Extérieurement, ils appellent à adopter la foi de Jésus, mais en réalité, ils s'efforcent de faciliter l'invasion intellectuelle occidentale des pays islamiques (…) Les organisations missionnaires dans le monde islamique ont tenté d'affaiblir la foi des musulmans, de remplacer l'idéologie islamique par des idées laïques et d'ouvrir la voie à l'occupation des pays islamiques en y asseyant l'impérialisme (…)

Le mouvement missionnaire a laissé des traces profondes dans la vie islamique, dont voici des exemples:

 

1.L'admiration et l'adoption du mode de vie occidental (…) Les valeurs matérialistes d'exploitation de l'Occident et la vision du monde occidentale étaient si populaires que de nombreux musulmans y aspiraient, se tournant vers la culture et la littérature occidentales.

2.L'affaiblissement de l'esprit islamique de la jeune génération, consécutif à l'affaiblissement de la foi et à l'adoption des principes et des idées contagieuses de l'Occident. Des idées capitalistes, communistes et athées se sont propagées parmi les musulmans (…)

3.L'influence occidentale sur le système éducatif des pays islamiques. Les missionnaires, aidés de l'impérialisme, ont su traduire leur philosophie et leur culture en fondements éducatifs dans plusieurs pays islamiques. L'histoire et la culture occidentales sont devenues la principale source d'apprentissage et d'éducation des sciences pour les petits musulmans (…)

La diffamation de l'histoire islamique et de l'histoire de la vie des califes musulmans, la présentation de l'histoire islamique comme [une série] de conflits, de guerres civiles, de révolutions, de batailles pour le pouvoir, comme la répression des citoyens (…) La mise en cause de l'islam, de son Prophète et de la véracité de ses prophéties, et la propagation d'idées fausses, comme de prétendre que l'islam s'est répandu par l'épée et la coercition. Et l'incrimination des lois sur le divorce et la polygamie en décrivant comme inhumains les châtiments institués par la loi islamique.» 

Memri

Adolf Hitler, la fraternité Islamique et les Palestiniens


Les origines du Djihad Islamique contre l’Amérique, Israël, « l’Ouest » et les Juifs en général peuvent être retracées à la Fraternité Musulmane dans laquelle le Héros Palestinien Yasser Arafat et Oussama ben Laden étaient des membres et qui était allié à Adolf Hitler. Ils partagent tous le but de la complète et totale extermination des Juifs.

La Fraternité Musulmane a été fondée en 1928 par des Wahabistes. Le Wahabisme est une forme extrémiste de l’Islam qui veut un empire Islamique Absolu où les Juifs et les Chrétiens n’ont pas leur place, et moins d’Athées. Le Wahabisme est responsable d’avoir bannit toutes les autres religions de l’Arabie Saoudite. Son but est un Empire mondial avec la Charia comme Loi. D’après la doctrine pan-arabe de la fraternité Islamique, le Moyen-Orient tout entier doit être libre de tous les non-musulmans. Donc les sionistes doivent être exterminés. Ce sont des membres de la fraternité Islamique qui ont fondé le Hamas, le Hezbollah, le Djihad Islamique et Al-Qaida. Ils peuvent être tous retracés jusqu’à la fraternité Islamique. Un Drapeau nazi-musulman de la Seconde Guerre Mondiale:


 

PHOTO SABRE ET CROIX
PHOTO SABRE ET CROIX

Un des plus importants leaders influents de la fraternité Islamique était Mohammed Amin al-Husseini. Al-Husseini voyagea en Allemagne durant la Seconde Guerre Mondiale pour forger une alliance avec Hitler et passer du temps à ses côtés. La fraternité Islamique et le Parti Nazi de l’Allemagne partagèrent le but commun d’exterminer les Juifs. Avec l’aide d’Hitler, plusieurs mouvements anti-Juifs se sont formés au Moyen Orient. Gamal Abdel Nasser aussi membre de la fraternité et qui devint plus tard le Président d’Égypte, a fondé le Parti Socialiste appelé « Jeune Égypte », modelée d’après le Parti Nazi. Le slogan de la Jeune Égypte était le même que celui d’Hitler: « Un peuple, Un parti, Un chef ». La littérature haineuse nazie comme « Mein Kampf » et les supposées « théories du complot » à propos des « Sionistes » comme le « Protocole des Sages de Sion » devinrent des bestsellers dans les pays Arabes. Dans certains pays elles firent parti des programmes d’enseignement d’écoles. D’après de telles littératures, les Juifs contrôlent secrètement le monde. C’est une photo de Al-Husseini inspectant des soldats SS musulmans:


 

Voila l’armée du Hezbollah au Liban pratiquer le Salut Hitlérien:
Voila l’armée du Hezbollah au Liban pratiquer le Salut Hitlérien:

En tant que leader de la fraternité Islamique et de retour de l’Allemagne d’après Guerre, Al-Husseini co-fonda la Ligue Arabe, qui voulait suivre la vision originelle des Wahabistes pour Un seul Empire Pan-Arabique sous la Loi de la Charia.

Sous la guidance de la fraternité Islamique et du plan Pan-Arabique, les colons avaient juste commencés à se rendre en Israël quand il fut clair que les Juifs allaient s’y rendre aussi en même temps. « Les Palestiniens », sont une invention de la fraternité Musulmane pauvrement basée sur la « Philistine » biblique qui était dans le secteur qu’on appelle maintenant la Bande de Gaza. Il n’y a pas de telles choses que les « Palestiniens ». Les gens qui sont connus aujourd’hui en tant que « Palestiniens » sont venus de l’Égypte, de la Jordanie, Liban et Syrie pour une Guerre Sainte (Djihad) contre les Juifs. Une partie de cette « Guerre Sainte » est la dissémination de « théories du complot » à propos des Juifs dans les écoles, dans les médias et sur Internet. Ces théories ont pour but de faire un portrait démoniaque des Juifs et de les victimiser. Pour être clair, cette carte démontre ci-dessous que les musulmans ne sont pas aussi pauvres et victimes qu’on le croit:


 

                                                   A suivre

  URGENT CHERCHE OPHTALMOLOGUE POUR NATIONS AVEUGLES

 

Sasson Adato

 

En effet le criminel abbas alias abou mazen, le modéré de Ramallah selon la France, a bien montré de quel état palestinien il s’agissait.

Mais ni nos politiciens ni nos médias aux yeux embués par la haine d’Israël, n’ont vu les photos de PAIX, pourtant brandies à qui voulait les voir.

Les photos ci-dessous n’ont pas besoin de commentaires elles sont suffisamment explicites en un mot Israël n’existe plus;

Elder of Ziyon pose la question qui vient à tous les esprits.  Et si l'État d'Israël publiait une carte comme celle-ci-dessous ?  Il serait intéressant de savoir si les aveugles recouvriraient la vue. On peut imaginer le tollé qui s'ensuivrait ... dans tous les médias et chez tous les politiciens. Évidemment une motion serait votée à l’unanimité à l’O N U condamnant violemment Israël agressif comme expansionniste.

Une proposition pour rire ......

 


   URGENT

INCROYABLE    A REVOIR

Alyaexpress-News - Les dernières nouvelles en Israel

Le Premier ministre Netanyahu se rendra à Londres pour le 100e anniversaire de la déclaration Balfour (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite

Le directeur de Lehava arrêté comme un vulgaire voyou: « Hier, 16 filles juives avec des arabes nous ont demandé de l’aide «  (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite

La député arabe Hanin Zoabi demande essentiellement qu’Israël soit détruit (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite

Après des plaintes, certains journaux arabes suppriment l’article sur « Les spécialités juives appréciées par les Arabes » (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite

Une mission palestinienne en Colombie tweete une citation d’Arafat appelant à la destruction d’Israël (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite

La police arrête 51 émeutiers à Jérusalem-Est dans le cadre d’une opération d’amélioration de la sécurité du quartier (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite

Démilitarisation du Hamas ? Des milliers de gants tactiques militaires saisis à Kerem Shalom avant d’entrer à Gaza ! (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite

🔴 Daesh kidnappe trois terroristes du Hamas par un tunnel passant entre Gaza et l’Egypte (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite

🔴 Résultat de l’incitation palestinienne | Un enfant terroriste musulman capturé par les forces de Tsahal en Samarie (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite

Choc pour les Juifs du Gush Etsion | La Haute Cour ordonne la démolition de toutes les maisons du quartier Netiv HaAvot (lun., 23 oct. 2017)
>> Lire la suite