Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry a critiqué la récente décision de l'Union européenne de boycotter les entités israéliennes en Cisjordanie, Jérusalem-Est et au Golan, lors d'une réunion avec des dirigeants juifs américains jeudi dernier à la Maison Blanche, a-t-on appris de bonne source.

 

Utiliser la force et la pression ne va pas aider les choses, a-t-il déclaré selon des sources présentes lors de la réunion.

 

Au lieu de cela, la communauté internationale peut promouvoir la paix en traitant les craintes d'Israël pour sa sécurité, a-t-il dit.

 

Lors de la réunion, qui visait rechercher le soutien de la communauté juive aux efforts de l’administration américaine visant à obtenir un accord de paix entre Israël et les Palestiniens dans les neuf prochains mois, John Kerry a lu un discours préparé dans lequel il a dit dirigeants des organisations juives que la paix était un "impératif stratégique" et que le temps était compté.

 

Kerry, qui était accompagné de son envoyé spécial pour le Proche-Orient Martin Indyk et du conseiller pour la sécurité nationale, Susan Rice, a informé les dirigeants juifs de la reprise des pourparlers israélo-palestiniens et a souhaité entendre leurs préoccupations.

 

Le Secrétaire d’Etat a décrit une approche à cinq volets pour les négociations entre  Israéliens et Palestiniens: la sécurité, l'économie, le rayonnement international, la sensibilisation du public, et des pourparlers directs entre les parties.

 

Certains dirigeants juifs ont demandé à M. Kerry de pousser le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à modérer ses déclarations anti-israéliennes et à lui demander de reconnaître Israël comme un Etat juif.

 

Les organisations suivantes étaient représentées par leurs dirigeants : le mouvement conservateur, l’American Israeli Public Affairs Committee  (AIPAC), J Street, l'Anti-Defamation League (ADL), l'American Jewish Committee (AJC), l'Union orthodoxe, les Amis américains de mouvement Loubavitch, le B'nai B'rith International, le Conseil juif pour les affaires publiques, les Fédérations juives d'Amérique du Nord, Hadassah, le Conseil national juif démocratique, le Conseil national des femmes juives et la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines. 

Les pourparlers entre Israël et les Palestiniens ont redémarré le 30 juillet à Washington pour la première fois depuis près de trois ans. Elles se poursuivront mercredi prochain à Jérusalem et plus tard à Jéricho.

Par ailleurs, dans la cadre de la reprise de ces pourparlers, Israël a décidé dimanche de libérer dans les jours à venir un premier groupe de 26 prisonniers palestiniens.7

Au total, 104 détenus palestiniens seront libérés en quatre fois. Bon nombre de ceux qui devraient recouvrer la liberté ont été reconnus coupables de participation à des attentats terroristes ayant coûté la vie à des Israéliens. Les familles de ces derniers devraient à cet égard faire appel auprès de la Haute cour de justice israélienne contre ces libérations imminentes.

Trois membres importants du cabinet de Benyamin Netanyahou ainsi qu'un comité interministériel de sécurité ont arrêté la liste des bénéficiaires, dont les noms devraient être publiés lundi matin.

Cette instance, présidée par le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, ''a approuvé l'élargissement de 26 prisonniers'', ont indiqué les services du Premier ministre dans un communiqué.

Quatorze d'entre eux seront expulsés ou dirigés sur la bande de Gaza, et les 12 autres reconduits dans la bande de Gaza.

Il a été précisé que "si un des (prisonniers) libérés reprenait des activités hostiles à l'égard d'Israël, il serait remis en prison pour purger sa peine".

Le président de l'Autorité palestinienne avait fait de la libération de tous ces hommes, emprisonnés bien avant les accords de paix intérimaires d'Oslo en 1993, une condition pour la reprise des discussions  avec Israël.

 

WASHINGTON/JERUSALEM (EJP)

Place à Islamistgate: le nouveau scandale au sein de l’administration Obama

Aschkel

 

Jusqu’à maintenant, l’administration Obama a du faire face à trois gros scandales, celui de l’IRS,  celui des écoutes de reporters de l’agence Associated Press (AP) et  celui de la chaîne de télévision Fox, et de Benghazi. Et voici le scandale No 4 :

Par Barry Rubin

 

Photo du  diner de l’Iftar à la Maison Blanche, publiée tout d’abord dans les rapports Rubin.

Tout au long de ces quatre dernières années, l’administration Obama  a mené une politique suivie de la « main tendue », main tendue aux groupes islamiques des Etats-Unis et du Moyen-Orient.

Patrick Poole a étudié le sujet en profondeur et nous  a réservé la primeur de ses recherches  en révélant l’ampleur et les dessous de cette politique dans son article de fond, intitulé « aveugle devant la terreur, les efforts désastreux du gouvernement  des Etats-Unis quant à son ouverture à l’Islam et leur impact sur la politique des Etats-unis. ». L’article a été publié dans  le dernier  numéro d’été de la revue MERIA et change la donne.

Ces découvertes vont bien au-delà de ce que nous croyions déjà savoir. La majorité des groupes et des personnes promus par l’administration Obama appartient  à l’Islam radical dans et plus précisement à la Confrérie des Frères Musulmans et se livre trés souvent aussi à des actes terroristes.

Cette politique d’ouverture a négligé et isolé les musulmans modérés tout en aidant les radicaux, les islamistes et les adeptes du terrorisme à créer une hégémonie au sein de la communauté musulmane en Amérique.

Une fois de plus, les révélations de ces recherches vont bien au-delà de ce que nous croyions déjà savoir.

Trés souvent des quidams  se sont vus  donner libre-accés à la Maison Blanche et au FBI alors qu’ils étaient  sous le coup d’une enquête parce que  soupçonnés d’avoir commis de graves actes relevant du terrorisme.

Le programme « main tendue » dans son entier relève de la farce. Soyons indulgents et n’y voir que de la maladresse, de l’incompétence  de la part de l’administration Obama!.

Patrick Poole a rassemblé tous ces éléments pour la première fois. Il révèle les failles profondes qui ont mis les américains en péril à maintes reprises..

Les radicaux se virent qualifiés de modérés et  eurent accés à des informations qui auraient dû rester secrètes. Ils ont pu prodiguer ainsi des conseils et influencer la politique des USA. On ne peut que noter le peu de doigté du gouvernement face aux menaces terroristes telles que la fusillade de  Fort Hood et l’attentat de Boston: la vie a continué comme d’habitude.

Voici un extrait de l’article de Patrick Poole :

« Lors de l’Iftar, le  dîner annuel offfert par le Président Obama pour célébrer le Ramadan musulman, il manquait à la liste des invités publiée par la Maison Blanche le nom de plusieurs participants, tous des dirigeants  d’organisations connues pour disséminer l’idéologie jihadiste et  impliqués dans le financement du terrorisme, selon les procureurs fédéraux.

Or ils n’étaient pas venus s’incruster. De fait, Mohamed Majid, le président de la Société Islamique de l’Amérique du Nord (ISNA), une des personnes omises sur la liste officielle de la Maison Blanche, figurait sur une photo de presse, assis à la table d’honneur, à quelques coudées du président lors de son discours.  Lorsque dans le numéro du Times Magazine dr Novembre 2005, Majid  fut qualifié  d’ « imam modéré » qui aidait le FBI dans sa lutte contre les terroristes, il se dépêcha de publier une lettre ouverte, adressée à sa congrégation,  sur le site internet  de sa mosquée, certifiant à ses ouailles qu’il ne faisait rien de la sorte et que ses rapports avec le FBI ne consistaient qu’à communiquer les inquiètudes de la communautée musulmane à celui-ci et non pas à dénoncer les personnes suspectées de se livrer à des activités terroristes.

Il n’y a pas si longtemps, quelques années à peine, que le Procureur Général des Etats-Unis annulait les évènements « main tendue » pour la seule et unique raison que Majid allait y participer alors que le Département de la Justice venait de qualifier l’ISNA de co-conspirateur, non inculpé dans le plus important procés de financement du terrorisme de l’histoire américaine.

Or les rapports de Majid avec le terrorisme remontent  à bien plus longtemps, puisqu’en Mars 2002, les Douanes Américaines  avaient  fait une descente dans les bureaux de sa mosquée, le Centre ADAMS (All Dulles Area Muslim Society), dans le cadre d’une investigation de grande envergure dans le financement de la terreur.

David Kane, l’Agent des Douanes, a déclaré dans un affidevit demandant un mandat de perquisition pour ces raids que la mosquée de Majid servait de lieu de blanchissage pour des milliers de dollars destinés au réseau de financement d’une terreur ciblée qui partageait ses bureaux avec ADAMS. Un appendice à l’affidavit du Service des Douanes nomme aussi onze responsables du Centre ADAMS faisant l’objet d’une investigation quant au financement du terrorisme. Et pourtant, Majid et le Centre ADAMS font encore figure de partenaires légitimes dans le cadre du programme de la « main tendue » du FBI.

Ceci n’est qu’un des derniers épisodes  des tentatives désastreuses de la Main Tendue à la Communauté Musulmans depuis les attaques de 9/11. Avec la publication en 2011 du plan stratégique du Président Obama pour combattre  « l’extrêmisme violent  » et élargir le champ de la Main Tendue pour y inclure ces mêmes groupes terroristes, il semblerait que l’administration actuelle ait pour dessein de consolider la situation désastreuse provoquée par les administrations précédentes. »

Le résultat de cette investigation devrait représenter un embarras sérieux pour l’Administration Obama et devrait être claironné haut et fort. Il s’agit de la dépense de millions de dollars de l’argent des contribuables et de la promotion de forces hautement dangereuses pour les intérêts américains et pour le peuple américain dansle monde actuel.

Au sujet de l’auteur : Le  Professeur Barry Rubin est le directeur du Global Research in International Affairs (GLORIA) Center (Centre de Recherche Globale des Affaires Internationales) et est l’éditeur de la Middel East Review Affairs (MERIA) Journal. (Revue du Journal des Affaires du Moyen-Orient ).

 

Traduction par Dominique Kahtan pour la rédaction d’ israel-flash source www.gloria-center.org  juin 10th, 2013  

Deux erreurs symptomatiques de Barack Obama

Par Shraga Blum


Après le dénouement du drame de Boston, Barack Obama a une nouvelle fois commis deux erreurs de jugement qui en disent long sur l’indulgence incompréhensible dont il fait preuve envers la nature et l’origine du terrorisme qui frappe aux quatre coins de la planète depuis trop d’années.

Première erreur, dès l’annonce de l’identité des deux frères Tsarnaïev, le président américain réagissait en faisant part de « son étonnement que des jeunes hommes apparemment intégrés et ayant étudié aux Etats-Unis aient pu faire preuve de tant de haine et perpétrer de tels actes ». Effectivement pour un homme politique imbibé d’idéologie tiers-mondiste pour lequel le terrorisme est « l’arme des faibles » et que seuls la misère sociale et le désespoir peuvent pousser des jeunes à sombrer dans le terrorisme, il s’agit là d’un motif prévisible d’étonnement. Cette réaction quasi-puérile n’est pas sans rappeler celles pleines d’optimisme et d’espoir qui accompagnèrent un peu partout en Occident l’arrivée au pouvoir de Bachar El-Assad en l’an 2000. Son goût pour le mode de vie occidental et son séjour à Londres pour sa spécialisation en ophtalmologie étaient de l’avis général la garantie d’une avancée vers la démocratie et d’un respect des droits de l’Homme en Syrie, contrairement à son père Hafez. La suite de l’Histoire s’écrit depuis quelques années en lettres de sang. Idem pour les Français qui pensaient que l’exil doré de l’Ayatollah Khomeiny à Neauphle-le-Château allait en faire un ami inconditionnel de l’Occident ou allait tout au moins entraîner un minimum de gratitude envers ses hôtes.

Cet aveuglement face aux réalités ne s’applique d’ailleurs pas qu’au terrorisme d’origine musulmane puisque les même espoirs étaient fondés sur le nouveau maître de la Corée du nord, le mégalomane Kim Jong-un, scolarisé en son temps dans la douce Helvétie et grand amateur du « NBA », le championnat américain de basket-ball. Tout ceci n’empêche pas aujourd’hui cet adolescent attardé et imprévisible de tenir la planète en haleine en menaçant la région d’une conflagration nucléaire !

La seconde erreur du président américain, une fois l’identité des terroristes connue, est d’avoir immédiatement demandé à la population américaine « de ne pas établir de conclusion hâtives » et « ne pas stigmatiser toute une communauté ». Au lendemain de l’attentat, alors que la piste américano-américaine était encore évoquée voire privilégiée, le président américain s’était montré pourtant déterminé, dur, guerrier même, lors de son intervention à la cathédrale de Boston. Mais une fois l’identité musulmane des terroristes confirmée, le locataire de la Maison-Blanche est brusquement revenu à son idéologie première qui tend à tout prix à minimiser le lien entre Islam et terrorisme.

Or étouffer ce lien ontologique, refuser « d’appeler un chat un chat », équivaut à se priver d’une partie des moyens pour lutter contre ce fléau. Ce genre d’attitude en vogue depuis quatre décennies en Occident a fait le lit d’une nouvelle idéologie pernicieuse qui crie à l’islamophobie dès que l’on ose évoquer le lien pourtant évident entre le terrorisme et l’Islam. A force d’avoir placé des protections et des précautions autour de cette question pourtant vitale, on en a fait un tabou qu’usent jusqu’à la corde non seulement les partisans déclarés du terrorisme mais aussi les communautés musulmanes en Occident tout heureuses de l’indulgence et la patience manifestées à leur égard dans les pays qui subissent les assauts des « combattants d’Allah » !

Par Shraga Blum – JSSNews 

La nouvelle trinité est arrivée !!!!

On est prié de ne pas rire !!


UNESCO : Commission demandée par les « Palestiniens » pour rectifier les évangiles falsifiés par les Chrétiens

 

Ça vous étonne ? En fait c’est bien une des prochaines farces que les usurpateurs arabes du peuple inventé pourraient proposer.

Depuis 3 ans  et à chaque Noël maintenant la propagande arabo palestinienne bat son plein sur ce thème, normal ils surfent sur la petite phrase de Benoit XVI lors de sa venue en Terre sainte d’Israël qui avait dit

« Avec angoisse, j’ai été le témoin de la situation des réfugiés qui, comme la Sainte Famille, ont été obligés de fuir de leurs maisons… » Benoit XVI

Eh oui, ça apporte de l’eau au moulin de la Cause, aujourd’hui on peut même oser la sainte trinité Jésus, Arafat, Abbas – Merci Benoit

Alors reprenons !

Très difficile pour les arabes se faisant appeler palestiniens de supporter de n’avoir aucune histoire, il faut donc en créer une de toutes pièces, et pourquoi pas même en étant la risée de toute personne au moins un peu cultivée.

Le peuple inventé en 1964, par les arabes et le KGB, ne sait plus comment faire pour se créer une histoire qui serait enracinée sur la terre des Juifs.

Problème ! Ces imbéciles incultes usurpent l’histoire, la manipule, et au diable les anachronismes.

Technique déjà utilisée par le fondateur de la secte des Mahométans, qui s’était également mélangé les pinceaux, et qui n’a cessé de pomper dans les écrits des Chrétiens, des Juifs et dans les traditions des polythéistes  de l’époque, mélangé à un peu de sable, et d’air du désert, et cela donne des prophéties du fameux dieu Allah, un des 360 dieux du panthéon pré-islamique.

Un Coran, pas falsifié du tout , et c’est tant mieux car cela donne une idée de l’ampleur de la supercherie, un Coran qui n’a jamais été écrit par Muhammad puisque écrit après sa mort.

Un des exemples.

On se souvient de la sourate 19 – Myriam (Marie) sœur d’Aaron mère de Jésus.

Un Guinness pour cette Myriam coranique qui a eu Jésus à l’âge d’environ 1250 ans !!!

Pas facile dés lors d’expliquer cet anachronisme,  Ah mais si nous dit-on, Muhammad aurait fait une confusion volontaire, ben voyons !

638 conquête islamique de  la Palestine, une terre qui ne connaissait rien de l’Islam, religion crée par Muhammad et ses successeurs donc.

Depuis cette conquête des groupes d’Arabes sont restés sur cette terre, les bédouins nomades eux se sont sédentarisés que bien plus tard.

A l’aube du 19ème siècle il restait encore de ces familles arabes issues de cette conquête, des clans répartis ça et là sur cette terre, ce n’est qu’avec le retour des Juifs sur leur terre à cette même période, qu’une invasion par vagues régulières d’immigrants arabes des pays limitrophes (des centaines de milliers)*, venus profiter de la manne sioniste, que la population musulmane a augmenté considérablement, ces fameux immigrants n’ayant rien à voir avec cette terre et qui se font aujourd’hui appeler palestiniens, ou réfugiés palestiniens.

Nous vous préparons un article détaillé sur l’invasion arabe de la Palestine au 19 ème siècle

Les Abbas and co sont des arabes point ! Et à supposer qu’Abbas né à Nazareth , ne soit pas descendant des hordes d’arabes venus trouver salaire auprès des Juifs qui faisaient refleurir le désert alors il ne serait qu’un descendant de ces arabes qui conquirent la Palestine en 638.

Reprenons les récentes déclarations

Jibril Rajoub membre du comité central du Fatah :

« Le plus grand Palestinien dans l’histoire depuis Jésus est Yasser Arafat  »

[PA TV (Fatah), Nov. 29, 2011]

Notre pauvre Rajoub a visiblement un gros problème avec l’histoire !

L’empereur Hadrien en 135 rebaptise la Judée du nom de Palestine (nom provenant des philistins, eux-mêmes non originaires de cette terre et ennemis jurés du peuple Juif) afin d’effacer tout lien des Juifs avec leur terre. Un Bukova de l’Unesco de l’époque en quelque sorte.

En 135, cette terre prend le nom de palestine, en fait les Chrétiens sont des gros farceurs et nous cachent le fait que Jésus est né donc après l’Empereur Hadrien, les palestiniens ont raison, il faut réécrire tous les évangiles !!!!

Ah oui ! Le sanguinaire Arafat est un égyptien, né le 24 aout 1929 dans la ville du Caire, difficilement acceptable lorsqu’on se lance en affaire (création d’un peuple palestinien), alors idem on invente. Arafat a tenté de faire croire qu’il était né à Jérusalem en 1929, ce qui lui a été réfuté en pleine face. Pour appuyer le tout ce dernier se disait de la famille du Mufti Al Husseini le nazi, et cousine de Leila Shahid qui elle l’est (peite fille de nazi), ce qu’elle n’a jamais certifié ni même nié – et oui les besoin de la cause !

Bref Arafat n’était pas un palestinien, mais un bon égyptien cairote.

 Dans le quotidien officiel de l’AP :

“Jésus est Palestinien, celui qui s’est sacrifié pour nous , Yassar Arafat , est Palestinien, Mahmoud Abbas le messager de la Paix sur Terre est Palestinien…Comme est grande cette Nation de la sainte Trinité !  »

[Al-Hayat Al-Jadida, Nov. 30, 2012]

La « sainte trinité », les chrétiens vont adorer !!!! Jésus à 2000 ans d’intervalle collaborateur de deux terroristes, il doit se retourner dans sa tombe retrouvée évidemment vide parce ressuscité et Messie, venu sauver le monde apparemment très calme aujourd’hui.

Le Cheikh Muhammad Hussein, Mufti de Jérusalem et des Territoires palestiniens :

« La Nation Palestinienne est enracinée dans cette Terre depuis les Cananéens et les Jébuséens .

La présence arabe – Chrétiens et Islamiques- sur cette Terre a été ininterrompue.

Jésus est un Palestinien par excellence ».

[PA TV (Fatah), Nov. 30, 2012]

Encore très drôle ! Les cananéens et les Jébuséens (en fait des philistins installés à Jébus – Jérusalem), idolâtres et adeptes des sacrifices humains, belle insulte à l’Islam ! En fait les palestiniens sont des apostats à l’Islam puisqu’ils sont descendants d’idolâtres et le revendiquent. Sentence pour les apostats dans l’Islam- la mort. Pour un Mufti ça la fout mal !

De plus en se disant descendants des Philistins nos braves usurpateurs de l’Histoire prouvent par là qu’ils sont donc bien des envahisseurs, puisque les fameux philistins n’étaient autres, qu’un des groupes des « peuples de la mer » – Mer Egée – venus envahir 5 villes de la côte ( Gaza, Ashkelon, Ashdod, Ekronet Gath) de la terre de Canaan de l’époque.

Pire les Philistins, descendent de deux groupes qui se mélangèrent (échangisme-bâtardise)

Misraim fut la souche des Loudim, des Anamim, des Lehabim, des Naftouhim, des Pathrousim, des Kaslouhim (d’où sortirent les Philistins) et des Kaftorim (Genèse section Noah’ verset 14/15).

La Bâtardise, une honte dans la société de l’époque, il durent fuir l’Egypte et se trouver un petit coin tranquille dans une des île de la mer Egée, et devinrent une des composantes des « peuple de la mer »

Donc les palestiniens ont le choix :

soit être les descendants d’envahisseurs bâtards, les philistins depuis bien longtemps disparus,

soit être les descendants de peuples également disparus les cananéens idolâtres,  

soit être pour les descendants pour une minorité d’entre eux d’arabes issus de la conquête islamique 638,

et pour la majorité d’entre des crève la faim, venus chercher pitance auprès des pionniers sionistes.

Dans les 4 cas des envahisseurs.

Le Gouverneur de Ramallah, district Leila Ghannam :

« La peine et la joie palestinienne ne font qu’un. Nous sommes tous en droit d’être fièrs que Jésus est Palestinien et que la Palestine est le lieu de naissance des religions »

[Al-Hayat Al-Jadida, Dec. 24, 2012]

Tant pis pour la Mecque ! et sa jolie météorite..

L’historien palestinien Khalil Shoka :

“La religion chrétienne est née ici (à Bethlehem) . Le Monde entier a les yeux fixés sur cette ville à cause de son rôle historique et traditionnel…à cause, en fin de compte ,du fait que Jésus est un Palestinien »

[PA TV (Fatah), Dec. 16, 2012]

S’il est communément admis que Jésus est un Juif galiléen dont la famille est originaire de Nazareth, le lieu de sa naissance n’est pas connu avec certitude, et les historiens hésitent entre le berceau familial de Nazareth, où il passera toute sa jeunesse, et la ville de Bethléem en Judée, ville du roi David de la lignée duquel le Messie attendu par les juifs doit descendre, selon la prophétie de Michée.

L’année de sa naissance n’est pas non plus connue précisément. Les dates retenues peuvent osciller entre 9 et 2 avant l’ère commune. Les évangiles selon Matthieu et selon Luc la situent sous le règne d’Hérode Ier le Grand dont le long règne s’achève en 4 avant l’ère commune. L’estimation généralement retenue par les historiens actuels va de 73 à 5 avant  l’ère commune.

Le Pape Benoit XVI  parle dans son dernier ouvrage du doute qui persiste sur le lieu et la date de naissance de Jésus. Bethléhem, ça fait bien car c’est la cité de David, et donc permet de conforter la thèse qu’il est né dans la ville du Messie et donc la thèse du « vérus Israël » ou thèse de la substitution.

Dur ! Dur ! si le Pape n’est même pas sûr. ! Un sacré cafouillage de ce coté là aussi !

Le quotidien official de l’AP:

“Nous pouvons être fiers, Oh fils de Marie, du fait que vous soyez la première Palestinienne à avoir libéré le genre humain »

[Al-Hayat Al-Jadida, Dec. 25, 2012]

source citations palwatch

Oui un peu de cirage à l’adresse des chrétiens, au moins cela pour avoir subtilisé l’identité du personnage central du Christianisme qui dans les évangiles est décrit comme un Juif.

Alors puisque selon l’Islam, les écrits des Chrétiens et des Juifs ont été falsifiés, ben oui il faut bien faire la promotion du livre de la nouvelle religion de PAIX et d’AMOUR du Gourou Muhammad, il ne serait pas étonnant que les chouchous de l’Unesco demandent une commission spéciale pour faire rectifier les évangiles bourrés d’erreurs, et pourquoi pas la Torah qui parle des envahisseurs philistins en long et en large.

Mais pourquoi parler de l’Islam en fait puisque nos braves palestiniens descendent d’envahisseurs idolâtres adorateurs de statues, et adeptes de sacrifices humains, (philistins et Cananéens) ce qui ne serait pas étonnant vu les tendances génocidaires ataviques de ces derniers, qui ne voient aucun problème à se servir de boucliers humains (enfants, vieillards, femmes) une forme moderne de sacrifice humain.

Pauvres de nous avec tous ces farfelus ! Allez bon courage !


Aschkel pour israel-flash

Le quatrième reich a, à nouveau frappé 

S Adato


L’on est en droit de se demander que font les délégués des nations à l’ONU toute la journée ?

Ont-ils la capacité de réfléchir quelques minutes par jour, là, est la question ?.

En effet, s’ils en étaient capables, ils se seraient aperçu qu’ils auraient pu économiser beaucoup de temps et voter dans une journée l’ensemble des textes puisqu’il n’y a qu’un seul sujet qui les intéresse.

Examinons leur travail, ils ont mis une année pour gribouiller 26 résolutions, voyons le détail : Quatre résolutions citent et condamnent une seule fois dans l’année la Corée du Nord, l’Iran, la Syrie, et la Birmanie, que de travail! Et les 22 autres résolutions à qui s’adressent t-elles, le suspens ne sera pas long, à Israël évidemment.

Alzheimer ayant sévi, ils ont oublié de condamner :

-Le président Syrien pour la mort de près de 50.000  milles de ses concitoyens,

- les pendaisons iraniennes, et son président voyou,

-oublié les menaces gravissimes que fait planer la Coré du Nord, 

-Oublié la guerre du Soudan qui a fait 300 000 morts et 2,7 millions de déplacés dont 230 000 réfugiés au Tchad,

-Oublié les Massacres dans une mine d'Afrique du Sud,

-Oublié les arrestations massives pour délit d’opinion en Chine,

-Oublié les  152 à 1000 civils sont massacrés lors de la prise de la ville de Duékoué en Côte d'Ivoire par les forces fidèles à Alassane Ouattara lors de la Seconde guerre civile ivoirienne

-Oublié la répression Turque contre les Kurdes,

La liste serait beaucoup trop longue et cela donnerait beaucoup de travail à ces ramollis du cerveau, mieux vaut les oublier!

Mais, À L'ONU,  il y a une tradition pour les fêtes de fin d’année, il faut mettre d’accord tout le monde, pour cela une seule méthode, parler d’Israël.

Le déshonneur étant absent du langage de ces scélérats, en une journée ils ne voteront pas moins de neuf scandaleuses résolutions contre Israël pour “La violation systématique et continuelle des droits fondamentaux du peuple palestinien. La grand messe est dite, les palestiniens assassinés par les syriens ce n’est pas un problème, l’essentiel est de tenter de détruire Israël et pour cela ces scélérats ont une méthode : exiger d’Israël que les palestiniens fuyant la Syrie soient installés dans le Golant à la place des israéliens ! ainsi que dans Jérusalem dit Est, de la sorte Israël a au Nord la Syrie et les palestiniens à un kilomètre, en Judé-Samarie les palestiniens à 150 mètres, au sud, Gaza avec les assassins du Hamas. Devinez qui est dans l’étau ?

On a donc vu cette année se terminer avec un pourcentage de 85 % de résolutions contre Israël.

les scélérats de l’ONU n’ont plus d’honneur, le respect et l’impartialité qui devraient les caractériser n’existent même plus au tréfonds d’eux mêmes.


Israël a un autre agresseur dénué de toute éthique, l’ONU.


   URGENT

INCROYABLE    A REVOIR

Alyaexpress-News - Les dernières nouvelles en Israel

Que fera l’Uruguay de l’aigle nazi géant récupéré de la mer et pesant plus de 360 kilos ? (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite

HYPOCRISIE ISLAMISTE | Le Hezbollah dit que le terroriste de Barcelone a « ternit le djihad » (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite

L’Autorité palestinienne veut l’engagement pour deux États de l’administration Trump d’ici la fin août (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite

Vidéo des clients Juifs confinés dans l’un des restaurants casher à Barcelone apres l’attentat (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite

Liberman apres le double attentat à Barcelone | « Il faut combattre le terrorisme mais aussi ceux qui incitent et financent  » ! (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite

Un touriste israélien à Barcelone :  » Nous avions peur de parler l’hébreu dans la rue «  (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite

🔴 Deux Israéliens n’ont pas encore pris contact avec leur famille et le Consulat (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite

Les dernières informations concernant la seconde attaque terroriste à Cambrils (Espagne) (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite

La Grande synagogue de Barcelone et les institutions juives sous haute protection après l’atrocité terroriste dans cette ville (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite

L’un des terroristes de Barcelone, Driss Oukabir avait posté une vidéo antisémite, alléguant un complot antisémite juif mondial pour conquérir le monde (ven., 18 août 2017)
>> Lire la suite